6ème Jour – Istanbul La Magnifique…

La bonne nuit que nous venons de passer a tôt fait de faire oublier la dure journée de la veille. Aujourd’hui, bonheur…! Nous restons sur place pour une visite éclair (malheureusement) de cette ville superbe qu’est Istanbul.

C’est une journée très chargée qui nous attend, avec, pour commencer, une balade en bateau sur le Bosphore pour une découverte de ses rives.

livregif010.gifLe Bosphore (en turc Boğaziçi) est le détroit qui relie la mer Noire à la mer de Marmara et marque, avec les Dardanelles, la limite méridionale entre les continents asiatique et européen. Il est long d’environ 30 kilomètres pour une largeur de 550 à 3000 mètres.(Source : Wikipedia)

515pxistambulandbosporusbig.jpg

Photo: Vue satellite d’Istanbul et du Bosphore…(Source : Wikipedia)

Nous embarquons vers 7h30. Il fait bien gris ce matin et il fait plutôt frisquet,  surtout sur le bateau, à cause du vent… Il y a heureusement une partie couverte où l’on peut se réchauffer entre deux séances photo…

15.jpg

Photo : Départ de l’embarcadère. Vue sur la magnifique Mosquée de Soliman le Magnifique (Süleymaniye Camii), construite entre 1550 et 1557, qui n’est malheureusement pas prévue au programme des visites… Les minarets sont en cours de restauration.

d8.jpg

b10.jpg

Photo : La Tour De Galata

livregif010.gifC’est l’un des seuls témoins encore debout des remparts de Galata (quartier d’Istanbul). Construite en 1348 par les Génois, elle remplaça l’ancienne tour « Castellion ton Galatou » et prit le nom de « Tour du Christ ». Les Ottomans l’utilisèrent d’abord comme prison, puis comme tour de guet pour surveiller les incendies. Entre 1964 et 1967, on y ajouta un toit conique qui s’accorde bien avec le reste de l’édifice (Source : IstanbulGuide.Net).

21.jpg

Photo: Le trafic maritime est très intense dans le Bosphore et d’immenses cargos (ici l’« Eagle Stealth »côtoient de manière impressionnante de plus petits bateaux.

e7.jpg

Photo : Belle petite mosquée avec en fond le Pont du Bosphore, un des deux ponts reliant l’Asie à l’Europe.

Brrrr… Il fait vraiment trop froid décidément pour continuer à prendre des photos !thermometre002.gif 

h5.jpg

Photo : De retour sur la terre ferme, nous sommes maintenant dans le centre historique de l’ancienne Constantinople, sur l’ancien Hippodrome (construit en 203 de notre ère par l’Empereur Romain Septime Sevère). Cet obélisque, dit « de Théodose » vient de Karnak en Egypte ( 1490 av. JC).

livregif010.gifIl a été ramené par l’Empereur Romain Théodose en 390 de notre ère pour être érigé sur cette hippodrome. Sa taille originelle étant trop imposante, il a été amputé de sa partie basse d’une dizaine de mètre afin de pouvoir être rapatrié par bateau. Il repose, par quatre cubes de bronze, sur un socle de marbre représentant plusieurs scènes…

42.jpg

Photo : Une des scènes représentées sur le socle de l’obélisque : ici l’Empereur Théodose dans sa loge imperiale avec sa Cour. 

la place de l’Hippodrome est située tout près de la Mosquée Bleue, vers laquelle nous marchons maintenant…

o4.jpg

livregif010.gif« La Mosquée bleue(Sultanhamet Camii) est bâtie par Mehmet Ağa de 1609 à 1616 face à la Basilique Sainte Sophie et cherche à lui tenir tête.

Le Sultan Ahmet Ier qui commandite cet édifice impérial sur l’emplacement de l’ancien palais cherche en effet à démontrer que les architectes ottomans n’ont rien à envier à leurs prédécesseurs byzantins. Le plan de la mosquée s’inspire donc de celui de la cathédrale chrétienne et sa coupole tente de s’approcher des dimensions de celle de son aînée (23,5 m contre 31). Cette coupole est soutenue par quatre piliers massifs dits « pattes d’éléphants » et contrebutée par quatre demi-coupoles. 260 fenêtres l’inondent de lumière.

 L’intérieur est décoré de 20 000 carreaux de faïence d’Iznik à dominante bleue dont elle tire son nom. »(Wikipedia)

51.jpg

Photo: Waou ! roll1.gifQue peux-t-on dire d’autre devant un tel édifice ?

71.jpg

m2.jpg

Photo : L’intérieur est tout aussi magique, majestueux ! Sur la photo du haut, au centre, un des piliers « patte d’éléphant », qui porte très bien son nom !elephant6.gif

 Une moquette (qui n’est pas d’époque) épaisse tapisse le sol, laissant une douce impression sous nos pieds déchaussés.

De petites loupiotes électriques sont élégamment disposées en cercle imitant le style des lampes à huile, ajoutant de la lumière à celle venant de l’exterieur, filtrée par 260 fenêtres et vitraux.

elevesprofesseurs2.gif

 Les murs sont finement décorés de motifs floraux et les coupoles sont cerclées de versets du Coran (toute représentation imagée étant interdite dans la religion musulmane). 

Sur la seconde photo, sur le mur du fond, la niche finement dorée indique au fidèle la direction de la Mecque vers laquelle il doit orienter son tapis de prière.

 81.jpg

k7.jpg

Photos: Selon les réglages de l’appareil photo, avec flash ou sans, les murs de la Mosquée changent de teinte. La seconde photo les montre tels qu’on les perçoit vraiment, avec l’éclairage des lieux intérieur et extérieur…

n3.jpg

Photo: Sur cette photo prise sans flash, la teinte varie encore car c’est plutôt l’éclairage extérieur qui domine… La richesse et la diversité des faïences ressort plutôt bien sur ces 3  photos où chaque coupole ou demi-coupole présente un aspect très différent…

trkj4.gif

Laisser un commentaire